top of page
  • Photo du rédacteurJoseph Kallel

Au-delà de la Douleur : Décryptage d'un Mystère Sensoriel et Émotionnel

Dernière mise à jour : 24 nov. 2023


Avez-vous déjà remarqué comment la douleur peut changer d'intensité en fonction de votre humeur ou de votre environnement ? Pensez à un moment où une petite égratignure vous semblait insupportable, et à un autre où vous avez à peine remarqué un coup plus sérieux. C'est un exemple fascinant de la complexité de la douleur.



image représentant un neurone pour faire le lien avec le processus d'intégration de la douleur dans le cerveau et la complexité de ce phénomène

La Douleur : Un Phénomène Complexe et Subjectif


Souvent perçue comme une simple réponse physique, la douleur est en réalité un phénomène profondément complexe et subjectif.



Selon l'Association Internationale pour l'Étude de la Douleur (IASP 2020) : "la douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à, ou ressemblant à celle associée à, un dommage tissulaire réel ou potentiel".

Cette définition multidimensionnelle implique non seulement le corps mais aussi l'esprit et les émotions.


Historiquement considérée comme une réponse biochimique directe, la douleur est en fait influencée par de nombreux facteurs psychologiques et environnementaux. Elle est une interaction complexe entre le corps et l'esprit, unique à chaque individu, façonnée par nos expériences, notre éducation, notre culture, et notre état émotionnel.




Schéma d'un cerveau

Le Cerveau : Chef d'Orchestre de la Douleur ?


Prenons un exemple concret : vous vous cognez le petit orteil contre un coin de table. Le signal de douleur voyage jusqu'au cerveau, mais c'est ce dernier qui interprète et évalue la douleur.



Dans un cadre relaxant comme des vacances ou un week end, votre cerveau peut minimiser la sensation. En revanche, après une journée stressante, le même incident peut sembler beaucoup plus douloureux, le cerveau amplifiant la douleur en raison des préoccupations existantes.



L'Approche Bio-Psycho-Sociale de la Douleur



Cette compréhension holistique de la douleur a conduit au développement de l'approche bio-psycho-sociale. Elle reconnaît l'importance des aspects biologiques, psychologiques et sociaux dans l'expérience de la douleur.


- Bio : concernent les mécanismes physiologiques


- Psycho : englobent les émotions, croyances et attitudes.


- Social : se réfèrent à l'influence de l'environnement social et culturel.




Photo d'une table d'ostéopathie prise lors d'un stage en ostéopathie biodynamique

L'Ostéopathie dans la Gestion de la Douleur


L'ostéopathie adopte cette vision globale pour la prise en charge de la douleur.

Voici quelques précision sur la façon dont on pourrait aborder votre douleur en ostéopathie :


• Votre contexte de vie (psycho social) : Il y a t-il un évènement émotionnel associé ? Une période plus difficile à vivre ? Certaines peurs ou croyance limitantes (sensation d’avoir un dos fragile ? Peur de bouger ?) Que se passe t-il en ce moment pour vous ?


• L’intéroception (bio psycho) : la perception que vous avez de votre corps. Cela est abordé par des techniques plutôt tissulaire, cranienne en consultation et par des conseils comme la méditation que vous pouvez mettre en oeuvre après la séance


• Les facteurs tissulaires (bio) : Quelles sont les capacités d’élasticité, d’étirement, d’adaptation de vos tissus ? Cela peut être approché par des techniques articulaire, fasciales, cranienne, viscérale, de mobilisations passive ou encore actives.





Conclusion : Vers une Compréhension Plus Profonde

La gestion de la douleur aujourd'hui est donc une approche personnalisée et globale, traitant la personne dans son intégralité, et pas seulement le symptôme. En reconnaissant la douleur comme un phénomène complexe influencé par de multiples facteurs, vous ouvrez la voie à un soulagement plus efficace et durable.



Ensemble, prenons soin de vous.


Joseph Kallel ostéopathe D.O


Quelques liens pour aller plus loin :




85 vues0 commentaire

Comments


bottom of page